mensonge

Il n’est jamais facile d’écrire à quelqu’un qu’on ne connaît pas.
J’aurais pu venir taper à votre porte, mais ce n’est ni facile ni poli, car vous n’avez peut-être pas envie d’entendre ce que j’ai à vous dire. Le recevoir ainsi vous permet de le lire jusqu’au bout ou non et de le méditer selon l’accueil que vous aurez porté à cette lettre qui nous concerne tous. En outre, j’ai la conscience tranquille. Il fallait que je vous dise cela.

Lire la suite de Le coeur de Dieu